Le changement climatique ne fait pas halte devant la coopération au développement

26 février 2019

Le changement climatique fait apparaître de nouvelles maladies ; de plus, il impose à l’agriculture à la fois des précipitations diluviennes et de longues sécheresses. Quels sont les risques liés au changement climatique qui pèsent désormais sur les pays en déve­loppement ? Comment ces pays peuvent-ils contribuer à accroître leur résilience et à réduire leurs propres émissions de gaz à effet de serre ? Ce type de questionnement devra désormais être pris en compte dans le domaine de la coopération au déve­lop­pement. Et cette situation exige une gestion adéquate des connaissances. Dans le réseau Climate Change & Environment Network (CC&E Network), qui a pour vocation d’améliorer constamment la qualité des activités de la DDC en y intégrant le facteur du changement climatique, la Direction du développement et de la coopération (DDC) encourage les échanges entre les acteurs aux plans national et international. Depuis de nombreuses années, elle bénéficie dans ces démarches du soutien d’INFRAS, qui assure d’une part l’expertise thématique dans les domaines de la protection du climat et de l’adaptation climatique et d’autre part la transmission des connaissances.


Quel est l’effet des sécheresses sur l’agriculture ? Les projets qui relèvent de la coopération au développement devront désormais tenir compte des risques climatiques. (Photo : Keystone)
Quel est l’effet des sécheresses sur l’agriculture ? Les projets qui relèvent de la coopération au développement devront désormais tenir compte des risques climatiques. (Photo : Keystone)

Le contexte : le réseau Climate Change & Environment Network est l’un des volets du programme global Changement climatique et Environnement de la DDC, qui compte 300 membres en Suisse et à l’étranger. INFRAS soutient les activités de la DDC dans le cadre du réseau à l’aide d’un vaste catalogue de prestations :

1. Gestion des connaissances : INFRAS apporte au réseau son expertise en matière de protection du climat et d’adaptation climatique et assure ainsi la transmission des connaissances.

2. Développement de l’outil CEDRIG : l’outil CEDRIG (Climate, Environment and Disaster Risk Reduction Integration Guidance) de la DDC est un instrument qui permet d’intégrer facilement les facteurs climatiques dans les projets et les stratégies de développement. INFRAS a joué un rôle clé lors de sa mise au point et contribue de manière déterminante à son développement.

3. Organisation de webinaires : des conférences en ligne sont organisées pour que les représentant-e-s d’organisations internationales et les personnes qui travaillent sur le terrain puissent rendre compte de leur travail dans les domaines du climat et de l’environnement et transmettre à leur tour leurs connaissances. INFRAS est en charge de l’organisation et de l’animation de ces webinaires, qu’elle diffuse sur un blog pour les rendre accessibles à un large public.

4. Nexus briefs (exemple no) : des brochures au graphisme avenant résument les défis à relever dans le domaine du développement durable et du climat, par exemple en cas de conflits dus au changement climatique. INFRAS élabore ses propres Nexus briefs et coordonne ceux des experts de la coopération au développement qui participent au réseau.

Mandant-e

Direktion für Entwicklung und Zusammenarbeit DEZA

Téléchargement


Contact

Myriam Steinemann Cheffe de secteur, associée
myriam.steinemann@infras.ch

Newsletter

Nous vous tiendrons au courant – trois fois par année, brièvement (seulement en allemand).