Le projet d’agglomération «Aareland», 4e génération

Penser l’Aareland comme un espace sans barrières

24 septembre 2021

Ce projet d’agglomération de la 4e génération est destiné à renforcer la collaboration intercantonale entre Soleure et Argovie. Ces deux cantons maîtrisent conjointement les défis auxquels ils sont confrontés dans les domaines de l’aménagement et des transports. INFRAS soutient ce processus, notamment en impliquant davantage les communes.


La vision met en évidence les éléments marquants des infrastructures d’aménagement et de transports ainsi que les liens qui existent entre eux. (Graphique: INFRAS)
La vision met en évidence les éléments marquants des infrastructures d’aménagement et de transports ainsi que les liens qui existent entre eux. (Graphique: INFRAS)

Tous les quatre ans, les agglomérations ont la possibilité de soumettre à la Confédération leurs conceptions générales. La Confédération examine ensuite quels sont les projets de transports qu’elle peut cofinancer. Les cantons de Soleure et d’Argovie forment l’organe de pilotage officiel du présent projet d’agglomération de la 4e génération, qui se fonde sur les projets des générations précédentes. Cette 4e génération de projets vise en particulier à mieux intégrer les communes aux processus.

L’échange intercantonal au centre de l’attention

INFRAS a notamment élaboré des mesures destinées à intensifier la collaboration entre les cantons et à multiplier les démarches d’inclusion des communes. Roman Frick, le responsable du projet explique: «Dans la région Aareland, les trafics ferroviaire et routier national et régional se superposent. Par ailleurs, les frontières institutionnelles restent tangibles. De là l’objectif qui consiste à penser l’Aareland comme un espace sans barrières.»

De cet objectif sont nés des forums et des ateliers publics auxquels avaient été conviées toutes les communes, pour débattre des thématiques Visions et interventions requises ainsi que Stratégies sectorielles et mesures. Deux enquêtes ont également eu lieu à propos des interventions requises et des mesures. «Nous avons animé ce processus et avons eu le plaisir de recueillir les réactions positives des communes qui ont participé aux manifestations. Il est souhaitable que cet esprit soit développé dans les générations de projets d’agglomération futures», souhaite Roman Frick.

Vision Aareland 2040

Des échanges avec les communes découle en particulier la vision Aareland 2040, instrument clé de coordination du développement à la fois du territoire et des transports à l’horizon 2040. Cette vision, complètement refondue, présente trois types d’espaces vecteurs d’identité lors du développement ultérieur: le centre de l’agglomération, le corridor d’agglomération et la zone rurale de l’agglomération.

La vision met en évidence l’interaction entre territoire bâti et paysage d’une part et entre territoire bâti et éléments marquants de l’infrastructure de transport d’autre part. Enfin, toutes les stratégies sectorielles ont été révisées. Les stratégies sectorielles relatives à la gestion de la mobilité, à la sécurité des transports ainsi qu’au trafic marchandises et à la logistique sont à présent des volets constitutifs essentiels du projet d’agglomération Aareland.

Compléments d’information

Equipe de projet

Roman Frick Membre de la direction, associé
Francesca Foletti Cheffe de projet

Projet

Le projet d’agglomération «Aareland», 4e génération

Durée

2019 - 2021

Thèmes


Prestations


Mandant-e

Kanton Solothurn und Kanton Aargau

Téléchargement


Contact

Roman Frick Membre de la direction, associé