Numérisation : potentialités et risques pour l’espace rural

21 avril 2018

Automatisation, travail mobile, réservation de voyages sur internet : le bouleversement numérique ne fait pas halte devant les entreprises et les secteurs d’activités de l’espace rural. Les potentialités et les risques qui en découlent varient cependant fortement selon les régions ; c’est ce qui découle d’une étude qui compare plusieurs types d’espaces ruraux en Suisse. Ainsi, les nouveaux canaux de diffusion permettent aux centres touristiques alpins d’atteindre des vacanciers étrangers, mais en même temps, ces provoquent une compétition croissante. Les espaces ruraux périurbains, quant à eux, profitent de leur proximité des villes lorsqu’il s’agit de recruter une main d’œuvre spécialisée, tout en étant en concurrence pour recruter des professionnel-le-s qualifié-e-s. La Nouvelle politique régionale (NPR) a pour vocation de soutenir les régions dans l’accomplissement de leur mue structurelle. INFRAS recommande de faire de la numérisation un volet prioritaire de la NPR et de renforcer les coopérations entre entreprises, instituts de recherche et administrations par-delà les frontières régionales.


Quelles sont les retombées de la numérisation sur les régions de montagne et l’espace rural ? (Photo : Keystone)
Quelles sont les retombées de la numérisation sur les régions de montagne et l’espace rural ? (Photo : Keystone)

La Nouvelle politique régionale (NPR) de la Confédération est une politique de croissance qui a pour vocation de soutenir le changement structurel dans les régions de montagne, les autres régions rurales et les régions périphériques de la Suisse. INFRAS et la Haute école spécialisée bernoise ont été chargés par le Secrétariat d’État à l’économie (SECO) d’analyser les effets de la NPR dans quatre régions cibles.

Numérisation et Nouvelle politique régionale (NPR)


Mandant-e

Staatssekretariat für Wirtschaft SECO Ressort Regional- und Raumordnungspolitik

Contact

Thomas von Stokar Membre de la direction, associé
thomas.vonstokar@infras.ch

Newsletter

Nous vous tiendrons au courant – trois fois par année, brièvement (seulement en allemand).