Relations commerciales

L’impact sur la Suisse des effets du changement climatique à l’étranger

19 février 2020

Des sécheresses en Afrique, des inondations en Asie, des ouragans en Amérique du Nord : autant d’effets du changement climatique qui ont des retombées in­di­rectes perceptibles même en Suisse, par exemple au niveau des relations com­mer­ciales. Les développements actuels comportent à la fois des chances et des risques pour la Suisse, pays fortement interconnecté.


Un bateau rhénan près de Bâle : durant les canicules de l’été 2018, le fleuve a connu des périodes d’étiage extrême, une situation qui peut avoir des conséquences graves sur le transport de marchandises à destination de la Suisse. (Photo : Keystone-SDA)
Un bateau rhénan près de Bâle : durant les canicules de l’été 2018, le fleuve a connu des périodes d’étiage extrême, une situation qui peut avoir des conséquences graves sur le transport de mar­chan­dises à destination de la Suisse. (Photo : Keystone-SDA)

INFRAS a été chargé par l’Office fédéral de l’environnement d’analyser l’impact du chan­ge­ment climatique global sur la Suisse. La conclusion est nette : la Suisse est fortement exposée à cet impact. Ses relations commerciales s’étendent au monde entier et com­prennent notamment des pays particulièrement vulnérables. Le changement climatique touche aussi bien l’économie, par exemple au niveau des importations et des ex­por­ta­tions de biens, que la politique et la société. Désormais, les effets indirects du changement climatique vont encore aller croissant.

S’appuyant sur des chaînes causales concrètes, l’étude met en évidence les mo­di­fi­ca­tions dues au changement climatique sur des domaines d’activités clés, tels que les services financiers, l’approvisionnement en denrées alimentaires et en énergie, la puis­sance économique, la sécurité, la coopération au développement et la migration. L’étude met aussi en évidence les chances et les risques que ces modifications com­portent pour la Suisse.

Un exemple : le café. Il représente un quart des produits nutritifs, boissons alcooliques et tabac exportés par la Suisse. Sous l’effet du changement climatique, la surface des régions caféières privilégiées d’Amérique centrale diminue. Les récoltes peuvent s’en ressentir quantitativement et qualitativement, entraînant une hausse du prix à l’im­por­ta­tion du café. La conséquence : une baisse des recettes des producteurs et des mar­chands de café en Suisse.

Les exemples de ce type montrent que l’approche des conséquences du changement climatique a une dimension nationale, mais aussi internationale. L’étude propose des orientations et des outils qui permettent à la Suisse d’intervenir sur l’évolution en cours et de réduire ses risques, par exemple en diversifiant les chaînes d’approvisionnement et en redoublant son engagement en faveur de la résilience des pays particulièrement menacés par l’impact du changement climatique.

Les résultats de l'étude et de plus amples informations sont disponibles ici :

Études INFRAS supplémentaires sur le même sujet (en allemand) :

Equipe de projet

Anik Kohli
Cheffe de project

anik.kohli@infras.ch Courriel
Jürg Füssler
Membre de la direction, associé

juerg.fuessler@infras.ch Courriel
Madeleine Guyer
Cheffe de projet

madeleine.guyer@infras.ch Courriel

Projet

L’impact du changement climatique à l’étranger : risques et chances pour la Suisse

Durée

2017 - 2018

Thèmes


Prestations


Mandant-e

Bundesamt für Umwelt (BAFU)

Téléchargement


Contact

Myriam Steinemann
Cheffe de secteur, associée

myriam.steinemann@infras.ch